Photo :

La mission première du commerce équitable est d’offrir une solution de rechange, plus équitable et plus respectueuse de l’éthique, au libre-échange (aussi appelé le marché) qui domine généralement les échanges commerciaux de produits de base entre pays riches et pays pauvres, et ce, presque toujours au détriment des pays pauvres (les producteurs). Ce système parallèle tente de garantir que :

  • les producteurs reçoivent un prix plus élevé que les prix ayant habituellement cours sur les marchés traditionnels pour leurs produits;
  • un prix plancher est calculé et fixé non seulement de manière à couvrir les coûts de production, mais aussi à permettre aux producteurs un niveau de vie relativement raisonnable;
  • les coopératives de producteurs sont dirigées de façon transparente et démocratique;
  • les contrats entre acheteurs et vendeurs sont établis de façon équitable pour éviter l’abus ou l’exploitation;
  • un crédit est accordé aux producteurs avant la livraison de leur produit,
  • des normes de travail justes et raisonnables sont respectées; et
  • la culture biologique est encouragée et récompensée par une juste compensation financière.